Chez nous, les viaducs sont les grands frères de la Tour Eiffel !

Depuis Gannat, prenez la direction Mazerier puis suivez la départementale 35 qui vous conduira à Saint-Bonnet-de-Rochefort. En chemin vous aurez le plaisir de passer en dessous de deux de nos géants de pierres et de fer : le viaduc de Neuvial et le viaduc de Rouzat, dit les viaducs Eiffel. Le système constructif mis au point par Pierre-Félix Moreaux est innovant : un tablier en treillis métallique repose sur deux culées en maçonnerie à arches multiples et plusieurs piles métalliques. La toute jeune entreprise, d’un certain Gustave Eiffel, qui venait de se créer, fût en charge de la construction de ces deux viaducs ferroviaires. Ils sont inscrits aux Monuments Historiques depuis 1965.

D’autres viaducs existent en Val de Sioule : le viaduc de la Bouble, celui du Bélon et celui de la Perrière.

En 1863, la Compagnie Paris-Orléans (PO) obtient la concession de la ligne Commentry – Gannat soit 52 km qui nécessiteront 1133 mètres de tunnel et sept viaducs. Cinq viaducs ont alors été construits (sous l’autorité de Nord-ling ingénieur en chef de la Compagnie) sur le Val de Sioule. Les travaux commencés en 1868, retardés par la guerre de 1870 ont été terminés en 1869. La ligne fut ouverte en 1971.

Viaduc de Rouzat © Photauvergne
Viaduc de Rouzat © Photauvergne