Chez nous, le devoir de mémoire se transmet de génération en génération !

L’Historial du Paysan Soldat situé à Fleuriel propose jusqu’au 11 novembre 2020, une exposition « Les enfants de la Patrie, le patriotisme dans l’éducation des enfants de 1871 à 1939 ». Suivez le guide !

L’Historial du Paysan Soldat est un musée qui porte un regard inédit sur la place du monde rural pendant la Première Guerre mondiale. Il aborde le quotidien des hommes et des femmes, en particulier sur le territoire bourbonnais. La scénographie innovante réserve une large place aux outils multimédias. Ces approches en font un lieu unique pour comprendre les problématiques liées à la mémoire du conflit.

L’exposition temporaire « Les Enfants de la Patrie » réalisée par le Musée national de l’Éducation aborde plus particulièrement la place du patriotisme dans l’éducation des enfants à la fois chez eux et à l’école.

Soyons honnête, au premier abord, le thème nous paraît assez difficile comme sujet d’exposition…

Mais très vite, grâce à la mise en scène de l’exposition et surtout aux explications données par notre guide nous sommes tour à tour stupéfaits, intrigués voire bouleversés.

Une expo en 3 parties :

  • « Vive la Patrie !  » de 1871 à 1914. La France a perdu la guerre contre la Prusse. La défaite et la perte de l’Alsace-Lorraine provoquèrent en France un sentiment de frustration durable et extrême qui contribua à la montée d’un nationalisme revanchard, mais également à une remise en question de l’enseignement. Les lois Ferry sont instaurées pour que les enfants aiment la France et les symboles de la République.

« À l’époque, on considère qu’on a perdu la guerre car les soldats ne se sentaient pas assez Français. » explique Cyrielle DANSE, Directrice de l’Historial.

  • « La Patrie en danger ! » de 1914 à 1918. Le 2 août 1914 c’est la mobilisation ! La guerre investit le quotidien et toutes les matières enseignées à l’école. Les enfants sont même sollicités pour participer à l’emprunt national et ramener de l’argent de chez eux à l’école ! Les filles doivent tricoter des gants, écharpes et bonnets en classe qui sont envoyés aux œuvres de guerre. On observe des exercices liés à la guerre et beaucoup de jouets mettent en scène le conflit avec comme « leitmotiv » la volonté de développer chez les enfants la défense de la patrie et la haine de l’ennemi.

« Ces dessins d’écoliers viennent des archives de Nantes et nous montrent bien que la Grande Guerre est omniprésente à l’école » ajoute la Directrice.

  • « Petits Français, n’oubliez jamais ! » de 1919 à 1939. Cette période s’oppose au patriotisme et prône désormais le « PLUS JAMAIS ÇA » et le devoir de mémoire. La 1ère Guerre qui devait durer 6 mois s’est révélée être un conflit mondial qui a été une vraie boucherie et laissera à jamais de nombreux traumatismes. Personne ne veut revivre cette horreur. Le pacifisme est mis en avant…mais malheureusement en 1939 il y a une nouvelle mobilisation. Ce sont cette fois les enfants de la 1ère Guerre qui seront au combat…

Notre conclusion sur cette visite : une exposition superbe et richement documentée qui appréhende le thème de la Guerre de façon très pédagogique. Une exposition pour ne jamais oublier…

À ne pas manquer : jusqu’au 14 novembre, l’Historial du Paysan Soldat vous propose plusieurs événements : conférence, spectacle Music-Hall, commémoration, Nuit des musées…

Infos Pratiques :

Historial du Paysan Soldat, 1 Route du vallon 03140 FLEURIEL. Tél. : 04 70 90 22 45

Ouvert jusqu’au 11 novembre 2020 du vendredi au dimanche de 14h à 18h – Vacances de la Toussaint et jours fériés du mercredi au dimanche de 14h à 18h.